Bonjour,


À toute la communauté Kaahra, à tous les partenaires et en particulier l’initiateur de ce concept. Je tiens à vous féliciter pour le dévouement porté à l’émergence impactante de nos sociétés. Par vos diverses actions plus ou moins remarquables à ce jour, je porte une admiration sincère à toutes ces tâches effectuées d’ordre social voir bénévole. En effet, le développement de nos communautés commence tout d’abord par de petites actions vers un changement durable et c’est l’un des objectifs auxquels nous devons tous s’en tenir et y participer activement d’une manière ou d’une autre. Car ceci est tellement important et c’est ce qu’on appelle un engagement citoyen.

Être un super héro quotidien ce n’est pas manifester, c’est simplement agir. C’est reconnaitre que changer le monde c’est simplement montrer l’exemple et de ne pas attendre que les autres fassent le premier pas à votre place pour suivre le mouvement. Soyez ce MOUVEMENT ! Comme l’a dit également Mahatma GANDHI « soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.» Donc si vous voulez le changement qu’est-ce qui vous empêche d’être le pilier de ce changement ? En d’autres termes je dirai soyez les acteurs du changement et non des spectateurs. Oui c’est facile à dire n’est-ce pas ? Le changement requiert assez d’effort mental d’abord et de courage. C’est “difficile” mais jamais impossible. Le changement n’a rien à avoir avec de grandes actions, mais juste de petites actions, de petits pas du jour au lendemain vers l’amélioration. Et c’est ce qui fait toute une grande différence entre les personnes et les communautés de cette planète.

Je suis optimiste à l’idée que nos sociétés changeront grâce au bon usage de nos facultés intellectuelles. Tout le monde est assez intelligent pour faire tout ce qu’il peut concevoir dans son esprit ou imaginer et le rendre concret. Cela n’a rien avoir avec votre niveau académique ni votre rend social, vous pouvez absolument tout faire si vous y croyez comme l’a dit William James de l’Univertité de Harvard “croyez et vos convictions créeront des faits”. Cela peut prendre du temps mais ça vaut vraiment le coût. Changeons nos mentalités et nos perceptions et nous changerons ce monde. Nelson Mandela n’est pas resté les bras croisés espérant un changement, il s’est engagé fermement pour changer l’ancien système, l’apartheid, afin de libérer toute une nation et laisser une image d’héro de lui. Vous aussi passez à l’action si vous jugez certaines choses inappropriées dans votre vie ou société. C’est à nous de changer nos vies et l’Afrique si nous le voulons vraiment. L’un des obstacles majeurs du changement est l’ignorance et surtout la peur car la peur suscite le doute, la procrastination, le pessimisme, les « qu’en dira-t-on… » et enfin l’inaction. Or sans action et un engagement radical et le changement seront hors de portés. Oui le changement fait peur et en effet c’est pour cela que peu de communautés réussissent sur cette planète. Les personnalités et les nations que nous admirons tout autour du monde sont passées à l’action, ont risqué parfois leur vie ou mettre en danger leur économie. Nous devons absolument changer nos idées et aller tous chercher la connaissance et je vous affirme que la connaissance ne s’acquiert pas uniquement qu’à l’école ou à l’université, elle s’acquiert de plusieurs manières différentes et lorsque vous trouvez ces manières vous verrez qu’elles sont beaucoup plus efficaces que le système traditionnel ou conventionnel. “Les illettrés du 21ème siècle ne seront pas ceux qui n’arriveront pas à lire et à écrire mais ceux qui n’arriveront pas à apprendre et à désapprendre.”

REFLÉCHISSEZ Y UN INSTANT. Par exemple l’un de mes premiers mentors dans le monde de l’entrepreneuriat et de la NTCI, Bill Gates et Steve Jobs n’ont pas eu leurs connaissances par un enseignement formel d’une université mais aujourd’hui figurent parmi les piliers du monde du numérique, Henry Ford avec juste 6 ans de scolarisation a pu créer le tout premier moteur de voiture inimaginable à son temps pour se hisser au rang des ingénieurs en automobile; ce qui transforma radicalement le mode des transports de son époque. Thomas Edison, 3 mois de scolarisation, a pu inventer l’édiphone utilisé aujourd’hui pour tout enregistrement sonore, l’ampoule à incandescences et plein d’autres. Juste pour mettre l’accent sur la non nécessité d’une forte scolarisation, vous pouvez tout faire pour changer le monde si vous le voulez vraiment. Ce que nous devons faire c’est de cultiver un esprit d’initiative, la confiance et surtout la volonté de changer notre mode de vie et nos communautés, et je crois que c ‘est l’un des objectifs de Kaahra.

Soyons des gens qui apportent des solutions et non de parler en permanence des problèmes sans y passer à l’action. Je pense que l’Afrique en général doit participer au développement de ce monde car j’ai l’impression que l’Afrique est vraiment essuyée dans tant de domaines en pleine mutation et c’est dommage! Cependant, cela se fera grâce aux actions que toi et moi allons prendre pour y remédier. J’entends souvent dire que le développement de demain, c’est la jeunesse d’aujourd’hui, mais je pense que c’est à moitié vrai car nous pouvons changer le monde de demain à n’importe quel âge puisqu’on a toute la faculté de le faire. C’est un devoir à nous tous de s’impliquer vaillamment et je conviens avec vous qu’on le fera ensemble. ” Le monde a besoin de vainqueur et n’a pas le temps pour les vaincus” Knute ROCKE. Sur ce, sachez que “Nos limitations sont celles que nous nous sommes fixées dans nos propres esprits”. J’ai beaucoup à dire sur cette thématique de l’engagement mais juste merci d’avoir prêté attention à cette dernière.

Ecrit par: Waro PILINGA

Laisser un commentaire